Crash de l'A320 : "150 profils ADN ont été isolés"

France
DirectLCI
La découverte de la seconde boîte noire de l'A320 de la Germanwings qui s'est écrasé le 24 mars dans les Alpes françaises, faisant 150 morts, devrait permettre d'ôter les derniers doutes sur la thèse d'un crash volontairement provoqué par le copilote, selon le procureur de la République de Marseille en charge du dossier, qui a précisé que le travail des médecins légistes progresse relativement vite, même si pour le moment les 150 victimes n'ont pas été identifiées.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter