Dans la Loire, des policiers tombent dans un traquenard

FRANCE

FAIT DIVERS – Au Chambon-Feugerolles, une petite ville de la Loire, les policiers qui verbalisaient un conducteur pour défaut de ceinture, ont dû faire appel à des renforts pour contenir une bande de jeunes venue prêtée main forte aux passagers du véhicule.

Afin d'échapper à la verbalisation suite à un défaut de port de la ceinture de sécurité, mercredi 29 octobre, un homme de 23 ans a fait appel à ses amis d'un quartier du Chambon-Feugerolles, rapporte Le Progrès , ce vendredi. Le véhicule de cet individu, originaire d'Unieux et connu des services de police, avait été intercepté au niveau d'un square de la commune.

Visiblement, lui et son passager n'étaient pas prêts à coopérer avec les forces de l'ordre et n'ont pas hésité à solliciter des amis du quartier pour venir les soutenir. Quelques minutes plus tard, une vingtaine d'individus sont donc arrivés sur place et ont encerclé les policiers. Le passager a lui profité de cette diversion pour venir se coucher au sol, devant le véhicule des forces de l'ordre.

Demande de renforts

Résultat : le véhicule des policiers s'est retrouvé bloqué. Dans l'impossibilité de faire demi-tour et sentant la tension monter, l'équipe n'a eu d'autre choix que de demander du renfort. Quatre équipes supplémentairesde Firminy - soit une quinzaine d'hommes - sont arrivées peu après sur place, pour ramener le calme. Le conducteur en infraction, qui n'a pas hésité à menacer de mort un agent, a finalement été placé en garde à vue.

Sur instruction du procureur de la République, il a été conduit directement à la maison d'arrêt de La Talaudière pour y purger une peine de quatre mois de prison ferme, liée à des condamnations antérieures. Il devrait être présenté devant le tribunal correctionnel pour menace de mort et entrave à la circulation. Son acolyte a lui été interpellé le lendemain matin au Chambon-Feugerolles. Agé de 18 ans, il sera également présenté au tribunal pour entrave à la circulation. Ce jeudi, le climat était toujours tendu dans le quartier, avec des faits de caillassage signalés.
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter