Dans le nouveau centre de réception des appels du Samu du Rhône

Dans le nouveau centre de réception des appels du Samu du Rhône

DirectLCI
SANTÉ – Situé au sein de l’hôpital Edouard-Herriot, à Lyon, le Centre de réception et de régulation (CRRA) du Samu 69 gère près de 1 000 cas par jour. Ses équipes doivent déterminer si la situation à l’autre bout du fil nécessite ou non l’intervention des secours.

"Un jeune homme de 16 ans est tombé dans un gymnase à Dardilly", lance ce lundi matin Hervé, assistant de régulation médicale (Arm) au centre d’appels du Samu du Rhône . "Très bien, on y va", répond dans la foulée et par radio une équipe du Smur (Service mobile d'urgence et de réanimation) qui, par chance, se trouve non loin du lieu de l’accident.

Ce type d’échange est constant au sein du pavillon R de l’hôpital Edouard-Herriot, à Lyon . C’est là, en effet, que se trouve le Centre de réception et de régulation des appels (CRRA) du Samu 69. Depuis fin novembre et après six mois de travaux, les équipes disposent d’un tout nouveau plateau technique, à la fois bien plus grand (280 m² au lieu de 135 m²) et plus moderne, afin que les appels soient mieux traités.

1 000 cas par jour

"Lorsqu’une personne compose le 15 dans le Rhône, elle tombe automatiquement ici, sur un assistant de régulation médicale. Celui-ci tente alors de déterminer la gravité de la situation, explique le docteur Gilles Bagou, responsable du standard du Samu du Rhône. Si c’est nécessaire, l’appel est transféré vers des médecins urgentistes, qui prennent le relais. Si la situation paraît moins grave, c’est un médecin généraliste qui traite la demande. En général, il faut trois minutes pour être fixé."

Chaque jour en semaine, environ 1 000 appels sont reçus au Centre 15. Ce chiffre peut grimper jusqu’à 1 500 les week-ends et même doubler en période épidémique (grippe, gastro-entérite…). "Parfois, les personnes au bout du fil sont paniquées. L’autre jour, pour un arrêt cardiaque, mon interlocuteur criait, confie Karine, assistante de régulation médicale. Il faut donc faire preuve de sang-froid pour essayer d’obtenir rapidement les informations essentielles (nom, adresse, âge…)."




 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter