Dans trois mois, Nice sera capitale mondiale des "Masters Games"

Dans trois mois, Nice sera capitale mondiale des "Masters Games"

DirectLCI
INTERVIEW - Laurent Ciubini, le directeur des sports de la ville de Nice, détaille la manifestation sportive qui doit rassembler des milliers de participants venus du monde entier pour les European Masters Games.

A qui s'adressent ces European Masters Games ?
C'est une compétition sportive "master", ouverte à tous. Il y aura quelques sportifs professionnels stars, mais l'essentiel des participants sont des amateurs de plus de 35 ans, adeptes du "sport santé" plus que du "sport performance".

C'est aussi une manifestation faisant la promotion touristique de Nice…
Oui, c'est un produit sportif avant tout, mais évidemment aussi un produit d'appel touristique pour faire découvrir Nice à des milliers de personnes, souvent cadres supérieurs. Nous estimons les retombées économiques à 20 millions d'euros, ce qui équivaut à deux fois celle de l'Iron Man de Nice.

Combien se sont-ils déjà inscrits ?
Nous avons déjà 2.550 plus 2.200 en cours. Si tout se passe bien, nous devrions atteindre 8 ou 9.000 participants, l'objectif étant d'en avoir au moins 6.000.

Quels seront les moments forts ?
La cérémonie d'ouverture du 1er octobre, avec le défilé des athlètes du quai Infernet à Rauba Capeu, au quai des Etats-Unis et jusqu'à la place Masséna. Nous y attendons 6.000 participants. Ce sera très impressionnant.

Vous avez la pression après l'expérience difficile des Jeux de la Francophonie ?
Le souci qu'il y a eu lors des Jeux de la Francophonie concernait surtout l'hébergement et le transport des participants. Pour les EMG, ce sont les participants eux-mêmes qui s'occupent de ces questions. La ville de Nice ne gère que l'aspect sportif.

Sur le même sujet

Lire et commenter