Danse avec les étoiles

Danse avec les étoiles

Evénement Grâce au Festival International CDC, la Ville rose fait la part belle à la danse contemporaine. Metronews a rencontré deux danseurs phares de ce festival, formés à Toulouse.

Bouziane Bouteldja : profession hip-hop. Il se définit comme un "Algéro-Bigouden". A 34 ans, le danseur et chorégraphe Bouziane Bouteldja a déjà une belle carrière derrière lui et de nombreuses collaborations avec des grands noms de la danse. Pourtant, rien ne prédestinait à ce métier ce fan de foot né à Tarbes. "J’ai d’abord participé, à 17 ans, un peu par hasard, à un atelier de hip-hop dans mon quartier", se souvient-il. Etudiant en géographie à Toulouse, Bouziane Bouteldja est de plus en plus attiré par la scène. "J’ai compris que je pouvais exprimer par le corps ce que je n’arrive pas à dire avec les mots." Aujourd’hui, chacune de ses chorégraphies porte un message fort. "Mon nouveau spectacle, Réversible, évoque mon expérience de vie et montre comment les tabous liés à la religion peuvent créer de la frustration et de la violence physique, poursuit l’artiste. Son souhait le plus cher :"Jouer cette pièce dans les quartiers populaires afin d’aider les jeunes à libérer la parole."
 
Bruno Benne, le plus baroque des danseurs contemporains
C’est au Conservatoire de danse classique et contemporaine de Toulouse que Bruno Benne a fait ses premiers pas. A moins que ce ne soit dans le groupe de danse folklorique avec lequel il joue bourrées et farandoles en famille depuis son enfance. "J’ai pris des cours de classique et puis je me suis tourné vers la danse contemporaine et je suis parti au Conservatoire national supérieur de Paris à 17 ans", raconte-t-il. Quelques années plus tard, le jeune homme retrouve la piste des danses traditionnelles grâce à Béatrice Massin qui l’initie à la danse baroque. "C’est tout un patrimoine qui a été complètement oublié. J’ai eu envie de m’en inspirer et de réinventer ces danses anciennes." En 2013, le Toulousain fonde sa propre compagnie, Beaux-Champs. Avec sa partenaire, Adeline Lerme, il crée une pièce originale inspirée du style baroque, "mais sans les costumes, perruques et décors de l’époque". Le résultat donne un drôle de bal insolite, joué pour l’inauguration du festival !
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

VIDÉO - Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - "L’objectif, tomber le masque d’ici la fin de l’été", affirme Alain Fischer, "Monsieur vaccin" du gouvernement

Vaccination : le calendrier accélère, les dates clés pour s'y retrouver

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.