De la difficulté d’exercer la médecine en zones urbaines sensibles

France
DirectLCI
Ils ont fait le serment d'Hippocrate et se sont engagés à soigner tous les patients, quels que soit leur condition. Une promesse parfois difficile à tenir pour les médecins qui exercent dans les zones urbaines dites sensibles. Victimes d'agressions, certains partent, d'autres s'organisent pour que ces quartiers ne deviennent pas des déserts médicaux.

Sur le même sujet

Lire et commenter