Décès de 3 bébés : "Aucun élément susceptible de mettre en cause la réputation" du laboratoire Marette

DirectLCI
Le parquet de Chambéry a ouvert une enquête sur le décès de trois nourrissons, dont deux prématurés, morts les 6, 7 et 12 décembre, après avoir été contaminés par des poches alimentaires. "Aucun élément susceptible de mettre en cause la réputation" du laboratoire Marette n'a été mis en lumière, a indiqué Matthieu Lemaire, avocat du laboratoire.

Plus d'articles