Déchéance de nationalité : "Légiférer ainsi sur la Constitution c'est exploiter la peur"

DirectLCI
"Nous n'acceptons pas la gouvernance de la peur", a déclaré Michel Tubiana, président de la Ligue des Droits de l'Homme en faisant référence à la déchéance de nationalité. Il ajoute que la constitutionnalisation de l'état d'urgence est "un mal arbitraire".

Sur le même sujet

Lire et commenter