Dépister le cancer du poumon grâce à une simple prise de sang

Dépister le cancer du poumon grâce à une simple prise de sang

CANCER - Cette prise de sang permettrait de détecter, des années avant que le cancer ne soit visible avec les techniques classiques d’imagerie, la présence de cellules cancéreuses.

C’est une "première mondiale". Une équipe médicale française a annoncé samedi qu’il était possible de dépister très en avance le cancer du poumon grâce à une simple prise de sang. Et ce, bien avant qu’une radiographie soit en mesure de révéler le moindre symptôme.

Sur 245 sujets sans cancer, dont 168 à risque, cinq présentaient des cellules cancéreuses circulantes. Toutes ont déclenché un cancer : le test a donc fonctionné à 100% pour ces personnes là.

Une équipe de Nice

Les travaux ont été menés par l’équipe du professeur Paul Hofman, de l’hôpital universitaire de Nice (sud-est) et du centre de recherche de l’Institut français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) de l’université voisine de Sophia-Antipolis. Leurs résultats ont été publiés vendredi dans la revue scientifique américaine Plos One.

"Percée extraordinaire"

Cette simple prise de sang permettrait de détecter, des années avant que le cancer ne soit visible avec les techniques classiques d’imagerie, la présence de cellules tumorales circulantes qui jouent le rôle de sentinelles.

L’alerte pourrait jouer un rôle-clé dans la précocité de l’intervention chirurgicale, permettant ainsi, selon l’équipe médicale qui parle d’une "percée extraordinaire dans le domaine des cancers pulmonaires invasifs", de "viser l’éradication du cancer".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

"Nos aînés ont raison" : nouvelle tribune de militaires sur le risque d'une "guerre civile" en France

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Le "champignon noir" : que sait-on de cette infection qui touche les yeux de patients guéris du Covid en Inde ?

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : l'interview poignante de Valérie Bacot dans "Sept à Huit"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.