Depuis l'affaire des "Panama Papers", Bercy croule sous les demandes de régularisation

DirectLCI
Le scandale des "Panama Papers" affole les exilés fiscaux, qui se retrouvent nombreux à appeler Bercy pour régulariser leur situation. Tous paieront le montant intégral des impôts dus, ainsi que les pénalités de retard, mais évitent de grosses sanctions. Alors qu'il comptait 159 employés, le service des demandes de régularisation devrait accroître ses effectifs d'ici juin.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter