Dernière étape pour Solar Impulse : "Aujourd'hui on peut faire mieux sans carburant", explique le co-pilote

DirectLCI
Solar Impuls effectue sa dernière étape mercredi en Égypte. Selon son co-pilote, Bertrand Piccard, "aujourd'hui, on peut faire mieux sans carburant parce qu'il y a de nouvelles technologies qui peuvent être mises en place partout dans le monde". Il ajoute que "ce n'est pas seulement important pour l'environnement, ça l'est aussi pour l'industrie, pour créer de l'emploie et de la croissance".

Plus d'articles

Lire et commenter