Des animaux et des pharaons au Louvre Lens

Des animaux et des pharaons au Louvre Lens

EXPOSITION - La nouvelle exposition du Louvre Lens sur la relation entre les animaux et la civilisation pharaonique de l'Egypte ancienne mérite vraiment le détour !

Il y a ce petit hippopotame en faïence d'un bleu éclatant qui nous vient tout droit du 18e siècle avant Jésus-Christ (photo). Il y a ces singes verts représentés en laisse et utilisés pour la cueillette en haut des arbres fruitiers et des palmiers. Il y a ces chevaux majestueux qui tirent les chars en temps de guerre. Les chiens, les chats ou les gazelles domestique choyés et traités comme un membre de la famille.

Il y a aussi des représentations d'animaux comme incarnation terrestre des divinités: ça donne souvent des hommes à tête d'animal ou des animaux à tête d'homme. A leur mort, ces animaux bénéficiaient de sépultures dignes des princes : il y a des momies de chats et même de crocodile. Enfin, il y a ces Pharaons représentés en taureau puissant ou en faucon fulgurant, comme preuve de leur force invincible.

Un extraordinaire panorama

L'exposition "Des animaux et des Pharaons" est un extraordinaire panorama sur le rôle de l'animal dans la civilisation pharaonique de l'Egypte ancienne. L'essentiel des 430 oeuvres provient des collections du Louvre, et les deux tiers d'entre elles ont été restaurées pour l'occasion. À elles seules, l'ancienneté et la beauté des objets suffisent à laisser le visiteur bouche bée.

Notamment cette oeuvre monumentale qui a quitté Paris pour la première fois : les babouins de granite rose de Louxor offerts à la France en même temps que le grand obélisque pour remercier Champollion. A l'époque, l'oeuvre devait également être installée place de la Concorde, mais la nudité des singes fit reculer la morale du 19e siècle.

Les anecdotes de ce type fourmillent. Petits et grand y trouveront leur compte, l'exposition étant réellement accessible à tous. Et pour les minus, le musée a mis le paquet avec des ateliers de momification, de collection de chats, d'architecture pour faire un mastaba (tombeau), de sarcophages en papier mâché, de déchiffrage des hiéroglyphes et on en passe... Alors direction Lens pour en prendre plein la vue !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché dans la région PACA

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.