Des AutoBleues pour faire des "allers simples"

Des AutoBleues pour faire des "allers simples"

France
DirectLCI
MOBILITE – Le service d’autopartage de la métropole Nice Côte d'Azur, pionnière du genre, s’assouplit enfin. Il sera possible à partir de samedi de louer son AutoBleue sur un coup de tête et de la rendre dans n’importe quelle station.

L’utilisation "en boucle " et la réservation "la veille", les deux principales critiques faites au service AutoBleue, ne seront bientôt plus d’actualité. A partir de samedi, il sera possible de rendre son véhicule électrique dans n’importe quelle station, comme c’est le cas avec les Autolib à Paris, alors qu’il était jusqu’à présent obligatoire de réaliser "une boucle" pour garer l’auto là où elle avait été empruntée.

Il suffira désormais de garer l’auto sur la "3ème place" de la station (celle réservée au rechargement des véhicules électriques privés) ou même sur une place de stationnement lambda située dans un rayon de 200m autour d’une station. Autre progrès : la possibilité de réserver un véhicule seulement vingt minutes avant de l’emprunter, et non plus la veille.

Plus pratique, mais plus cher

Un tiers de la flotte, soit 60 AutoBleues, permettront cette utilisation baptisée "Flex". Ce nouveau système de location se veut "idéal pour un besoin déplacement spontané et non planifié ou pour un trajet multimodal – se rendre à la gare - par exemple".

Un service plus "flexible", mais qui a cependant un coût : 9 euros la demi-heure, soit plus du double du prix de la formule classique "Zen ", celle qui impose de ramener la voiture à son point de départ. Selon la Métropole Nice Côte d’Azur, 5 800 azuréens sont déjà adhérents au service AutoBleue, lancé en avril 2011.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter