Des hélicos provençaux contre le trafic de drogue en Bolivie

Des hélicos provençaux contre le trafic de drogue en Bolivie

DirectLCI
ARMEMENT - Pour un contrat record entre la France et la Bolivie, des hélicoptères fabriqués à Marignane serviront notamment à combattre le trafic de drogue.

Un contrat de plus de 150 millions euros. Depuis sa base de Marignane, Airbus Helicopters (Eurocopter) construira, pour l’Air Force bolivienne, 6 modèles de son Super Puma. Principale mission pour ces appareils : la lutte contre le narcotrafic qui gangrène le pays. Avec la Colombie et le Pérou, la Bolivie fait partie du triste trio des exportateurs mondiaux de cocaïne.

Modèle haut de gamme du fabricant, les Super Puma AS332 C1e serviront principalement au transport de soldat boliviens en milieu hostile. Au cœur de l’Amérique latine, ce pays est traversé par la cordillère des Andes, culminant ici à plus de 6 500 m. "La Bolivie fait partie de nos clients mais pour de plus petits modèles. Pour évoluer dans ces hautes altitudes et affronter les fortes chaleurs rencontrées ailleurs dans le pays, l’armée avait besoin d’investir dans un modèle plus performant", nous indique-t-on du côté des bureaux d’Airbus Helicopters.

Un client fidèle

Les 6 Super Puma seront également utilisables en cas de catastrophes naturelles a indiqué le général bolivien Victor Hugo Meneses Gomez dans un communiqué. Du côté d’Airbus Helicopters on se réjouit de cette commande, "la plus importante jamais conclue avec ce pays". 

Ce contrat record est l’épilogue d’une rencontre en septembre dernier entre les présidents François Hollande et Evo Morales à New York. Les 2 premiers Super Puma seront livrés cette année, les 4 autres avant 2016. Pilotes et mécaniciens boliviens seront en outre formés par des experts d’Airbus Helicopters.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter