Des instruments de musique en libre service

Des instruments de musique en libre service

DirectLCI
SOCIETE – Yann et Kévin de l’association Tuning Fork créent une instrumenthèque : elle recueille les instruments de particuliers inutilisés et les propose au prêt, comme dans une bibliothèque. L’idée : rendre la musique accessible à tous.

Il existe des bibliothèques, des ludothèques… Alors, pourquoi pas une instrumenthèque, pour emprunter guitare, violon ou trombone ? C’est le projet lancé par Yann Bittebière et Kévin Cahello, deux jeunes Nantais qui ont créé l’ association Tuning Fork . L’idée ? Rendre la musique et sa pratique accessible à tous.

"Nous avons toujours baigné dans le milieu musical", confie Yann, 24 ans, technico-commercial. La démarche est partie d’un constat : "Aujourd’hui, la pratique de la musique reste trop élitiste, d’abord parce qu’un instrument coûte cher. Pour une guitare, il faut compter 50 euros pour un enfant, 120 pour un adulte. Tout le monde ne peut pas se permettre cette dépense pour débuter." Une barrière importante qu’ils veulent détruire par le biais du prêt.

Ouverture en octobre 2014

Pour créer son fonds, l’association Tuning Fork mise sur la récupération. "Beaucoup de particuliers ont des instruments dont ils ne se servent pas. Ils seraient certainement mieux employés en étant utilisés par ceux qui en ont besoin." Pour l’instant, Kévin et Yann ont recueilli une dizaine de pièces, via le bouche-à-oreille : djembé, clarinette, trombone, guitare… et continuent à appeler aux dons. "Toutes les catégories nous intéressent, pour toutes les tranches d’âges. Nous sommes aussi intéressés par des partitions, pour permettre l’apprentissage."

L’instrumenthèque ouvrira, elle, en octobre 2014. Elle sera mobile "Le principe est que l’on soit présent sur trois ou quatre lieux à Nantes, toutes les semaines : les musiciens feront leur choix, réserveront sur Internet et viendront chercher leur instrument." La formule permet surtout d’aller au contact direct. "Tout le monde ne pousse pas forcément la porte d’une bibliothèque. Nous voulons aller à la rencontre des gens. Ce sera plus facile pour eux d’aller ensuite vers les instruments de musique."

> Contact : contact.tuningfork@gmail.com ou 06 51 47 01 99. Sur les réseaux sociaux : facebook/contact.tuningfork .
  

Plus d'articles