Des micro-algues pour remplacer le carburant, "un projet au point mais coûteux"

DirectLCI
Invité de LCI ce lundi pour évoquer la COP21 qui se tient en décembre prochain, le PDG de Fermentalg Pierre Calleja indique que l'utilisation de micro-algues pour remplacer nos carburants est "au point" mais n'est pas encore autorisée par les autorités compétentes. Malgré son intérêt écologique, le processus coûte "deux fois plus cher que les carburants fossiles".

Sur le même sujet

Lire et commenter