Des policiers parmi les casseurs à Nantes ? le syndicat Alliance s'insurge

FRANCE
POLEMIQUE – Le syndicat de la police réagit aux accusations d’Olivier Besancenot, qui dénonçait la présence de policiers cagoulés dans les manifestations en hommage à Rémi Fraisse. Il demande au ministre de l’Intérieur de poursuivre le leader du NPA pour "ces propos diffamatoires".

"Des déclarations inadmissibles et outrageantes."le syndicat de police Alliance est furieux des propos tenus par Olivier Besancenot après les manifestations en hommage à Rémi Fraisse qui ont eu lieu à Rennes et à Nantes le week-end dernier.

L’ancien candidat du NPA à la présidentielle en effet dénoncé lundi la présence de policiers "encagoulés" au milieu des manifestants, s’appuyant sur des images prises lors des mobilisations, montrant des hommes au bas du visage caché par des foulards : "Ces gens-là sont des casseurs, ils ont des looks de casseurs. Sauf qu'il se trouve que ce n’est pas des manifestants, ce n’est pas des militants d'extrême gauche, ce sont des policiers (...).Encagoulés. Ça veut dire qu'il y a des policiers qui ont infiltré en effet ceux qui ont cassé".

Des propos "diffamatoires"

Le syndicat de la police n’entend pas laisser passer ces accusations : "Il est inadmissible de jeter le doute sur l’action des forces de l’ordre qui sont en première ligne face aux casseurs et en payent lourdement le prix", indique Alliance dans un communiqué. Le syndicat rappelle que "lors de manifestations violentes, la mission des policiers est d’approcher au plus près les casseurs afin de procéder à leur interpellation pour rétablir l’ordre public". Et insiste sur le fait que les "conditions de travail ont été particulièrement difficiles" lors des derniers mouvements.

"Les policiers ne favorisent pas les violences lors des manifestations mais sont les premiers à les subir", rappelle encore Alliance. "Ils sont là pour protéger les honnêtes citoyens qui eux s’en félicitent".  Le syndicat demande au ministre de l’Intérieur d’engager des poursuites contre le leader du NPA pour "ces propos diffamatoires."
 

Lire et commenter