Des producteurs locaux créent leur magasin de vente directe

Des producteurs locaux créent leur magasin de vente directe

France
DirectLCI
INITIATIVE – Talents de fermes, à Wambrechies, près de Lille, propose les produits de treize producteurs locaux en vente directe. A l'origine, ceux-ci se sont unis, en 2009, pour mettre fin à un projet d'installation d'un supermarché.

C'est un endroit où les produits locaux se vendent sans intermédiaire. Un magasin où les producteurs se relaient pour proposer des produits frais et de saison. Ouvert en août dernier, le magasin Talents de fermes, à Wambrechies , est l'aboutissement d'une aventure qui aura duré cinq ans. Au milieu des étals de fruits et légumes, viandes, produits laitiers et épiceries (soit un millier de références), Perrine Dekeukelaire, maraîchère à Marcq-en-Baroeul, mesure le chemin parcouru.

En 2009, l'annonce de l'arrivée dans la commune d'un supermarché dénommé la Ferme du Sart (désormais O’tera) provoque la montée au créneau des producteurs locaux. Ils y voient un nom sans rapport réel avec une ferme. Soutenus par le maire de la ville, ils obtiennent l'interdiction de ce projet. Aujourd'hui, le bâtiment en bois et économe en énergie dispose de 300 m² d'espace de vente.

Des ventes sans intermédiaire

"Treize producteurs de la métropole lilloise se sont fédérés pour proposer des ventes sans intermédiaire, indique la jeune femme de 26 ans. En un même lieu, les clients ont tout à portée de main." Pour ces derniers, Talents de ferme est aussi une bonne façon de réviser ses classiques, en se renseignant directement auprès d'un producteur . "C'est une autre manière de consommer, continue Perrine. On leur explique comment cuisiner certains légumes, quels sont les produits disponibles selon les saisons ou encore comment se déroule notre travail."

Actuellement, cette Sarl (société à responsabilité limitée) accueille 32 dépôt-vendeurs et embauche 8 salariés et 5 étudiants le week-end. En évitant les marges importantes imposées par la grande distribution, le chiffre d'affaire pour chaque exploitant a augmenté de 20 % à 30 % sans prix beaucoup élevés. Chaque semaine, Talents de fermes accueille quelque 2 000 clients par semaine pour un chiffre d’affaires quotidien de 5 000 euros. "Ce projet permet un réel développement. Nous faisons en sorte d'être toujours complémentaires, note Perrine. Et pour favoriser le développement, nous cédons 20% de notre chiffre d’affaires au collectif."

Sur le même sujet

Lire et commenter