Des salariés de La Redoute bloquent le site de Wattrelos pour réclamer de meilleures indemnités

Des salariés de La Redoute bloquent le site de Wattrelos pour réclamer de meilleures indemnités

DirectLCI
SOCIAL - Le site industriel de la Martinoire à Wattrelos a été bloqué ce jeudi par des salariés. L'entreprise de vente par correspondance a annoncé la suppression de quelque 1 200 postes en quatre ans.

Ils ne relâchent pas la pression. Des salariés de La Redoute, entreprise de vente par correspondance qui prévoit de supprimer près de 1 200 postes en quatre ans , ont bloqué ce jeudi le site industriel de la Martinoire à Wattrelos. Ils réclament toujours de meilleures indemnités de départ.

Dès 4h30, des employés se sont relayés à l'appel de l'intersyndicale, pour bloquer le site. Selon Fabrice Peeters, délégué CGT, cette action a pour but de contester le "projet de cession, aux licenciements qui en découlent et aux mesures sociales qui sont loin de répondre aux attentes des salariés".

D'autres actions envisagées

Les salariés ont procédé à des débrayages allant d'une heure à la journée entière. "Si on n'a pas de réponse rapide et satisfaisante, le rythme des actions va s'accélérer", a prévenu Fabrice Peeters, à la veille d'une journée de négociations sur les mesures sociales.

Selon l'intersyndicale, la direction a revu à la hausse ses propositions, en suggérant un plancher de 14.000 euros d'indemnités par salarié, auquel s'ajoutent 750 euros par année d'ancienneté entre 1 et 10 ans, 1.000 euros par année d'ancienneté entre 11 et 20 ans, 1.200 euros par année d'ancienneté au-delà de 20 ans et dans la limite de 24 mois de salaire.

Ces propositions sont encore très éloignées des revendications de l'intersyndicale, qui réclame 40.000 euros pour tous les salariés, plus 1 500 euros par année d'ancienneté, et un congé de reclassement de 36 mois. D'autres actions pourraient avoir lieu la semaine prochaine.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter