Des sites Web toulousains victimes de pirates

FRANCE
INTERNET – Depuis quelques jours, des messages de hackers se réclamant de la cause islamiste ont fleuri sur les pages Web d'institutions de Midi-Pyrénées.

Depuis quelques jours des sites Web de la région sont victimes de cyber attaques. Lundi matin, la plate-forme du Conseil général du Lot a été "piratée durant trois heures par un groupe tunisien dénommé Fallaga Team", a précisé un représentant du département.

Lorsqu'on cliquait sur l'adresse, le lien redirigeait vers une page diffusant un discours intégriste: la connexion a été rapidement coupée avant que la consultation du site de la collectivité soit à nouveau normal lundi après-midi.

"Défaçage" à la pastorale et à Revel ...

Plus tôt dans le week-end, l'office de tourisme de la communauté de communes Lauragais-Revel-Sorézois et la pastorale des étudiants catholiques de Toulouse ont eux aussi été victimes d'un "défaçage", qui consiste à remplacer la page d'accueil.

Fallaga Team et Sahraoui

Les horaires de messe et l'agenda de la communauté étudiante chrétienne ont été remplacés par le message "Il n'y a de Dieu qu'Allah" : là aussi l'opération a été revendiquée par la Fallaga Team.

La mairie de Saint Juéry, commune située près d'Albi (Tarn) où une salle de prière musulmane a essuyé des tirs dans la nuit de jeudi à vendredi , a vu son site Web détourné par un groupe se revendiquant de la cause "Sahraoui". Jean-Paul Raynaud, le maire de la ville, a expliqué qu'un conseiller municipal a envoyé un message aux pirates. Ces derniers lui ont répondu que l'Etat marocain les oppressait".

Sur le même sujet

Lire et commenter