Des supporters de l'OL interpellés pour agression sur des Stéphanois

Des supporters de l'OL interpellés pour agression sur des Stéphanois

DirectLCI
FAIT DIVERS - Quatre ultras de l'Olympique lyonnais font l'objet d'une enquête judiciaire. Le 27 mars dernier, ils s'en étaient pris à des conducteurs stéphanois.

Dans les stades ou ailleurs, la guerre entre Lyonnais et stéphanois n'en finit pas. Mais ces derniers mois, la tension monte entre les deux clans. Après l'intervention de la police à Lyon le 30 mars dernier pour bloquer des personnes décidées à en découdre avec les joueurs de l'Association sportive de Saint-Etienne (ASSE), les supporters de foot se retrouvent à nouveau devant la justice.

Selon le quotidien le Progrès , quatre membres ultras de l'Olympique lyonnais ont été interpellés à leur domicile ce mardi 8 avril pour avoir agressé des automobilistes stéphanois. Issus de la mouvance d'extrême droite, les supporters auraient été placés en garde à vue à la Brigade de sûreté départementale spécialisée dans les violences urbaines.

Une plaque d'immatriculation "42", et les ultras voient rouge

Les faits remontent au 27 mars dernier : à quelques jours du derby OL-ASSE, l'ambiance est électrique entre certains supporters. Les quatre Lyonnais partent en virée, avec la ferme intention de se confronter au clan adverse. Armés de barres de fer, les ultras s'attaquent à un automobiliste sur l'autoroute A7 à hauteur de Solaize. Son tort ? Avoir une plaque immatriculée dans la Loire. La victime parvient à s'enfuir. Mais les "supporters" de l'OL comptent bien se défouler.

Quelques minutes plus tard, ils s'acharnent à coup de barres de fer et club de golf sur un deuxième véhicule stéphanois. Pris de panique, le conducteur prend la fuite à pied. Résultat : une voiture en sale état et un club de golf cassé sous la violence des coups. Et c'est justement des morceaux de ce club de golf qui seront retrouvés ce mardi lors des perquisitions. Les ultras ne sont pas prêts à se mettre au green.

Deux des agresseurs ont été présentés au parquet. Une enquête judiciaire est ouverte. Devant les faits accablants, les ultras de l'OL risquent bien de perdre un match bien plus important que le derby.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter