Des tests salivaires dans les lycées d'Ile-de-France pour lutter contre la banalisation des drogues

DirectLCI
L'Ile-de-France autorise désormais les chefs d'établissements à effectuer des tests salivaires sur les lycéens. 10% des jeunes fumeraient au moins un joint par jour et selon Valérie Pécresse, ce serait une source de décrochage scolaire. Les résultats ne seront donnés qu'à la famille ou à l'étudiant s'il est majeur.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter