Des Toulousains créent un "Facebook" réservé aux moins de 18 ans

Des Toulousains créent un "Facebook" réservé aux moins de 18 ans

France
DirectLCI
TECHNOLOGIE –"Maxi18.com" est réservé seulement aux enfants âgés de moins de 18 ans. Pour les concepteurs du site, l'objectif est de préserver les mineurs de dérives aperçues sur certains réseaux sociaux.

Les moins de 18 ans ont désormais leur réseau social. Le site baptisé "maxi18.com", qui fonctionne sur le modèle de Facebook, a été mis en ligne il y a quelques semaines. "Le constat est simple : pour leurs premiers pas sur le Web, les enfants mentent sur leur âge en ouvrant un compte Facebook alors qu'ils n'ont pas 13 ans", décrit Julien Coquenas, responsable éditorial chez Ynover Média, la start-up toulousaine qui a créé le site. "L'objectif est de leur donner accès aux outils numériques sans être exposé aux "dérives" du monde des adultes".

Demandes d'amis, photos et vidéos en ligne, création de groupes dédiés, tout ressemble à Facebook… sauf qu'ici, c'est réservé aux mineurs. Et pour empêcher les grands de s'inviter, Ynover Media a mis en place quelques filtres : un ie avec un panneau "maxi18.com" doit être envoyé lors de l'inscription et un test "mur du son" que seuls les mineurs peuvent passer. Il s'agit d'une bande d'ultrasons audible simplement par les plus jeunes. A chaque ajout d'amis ou nouvelle activité, les parents reçoivent un mail de notification.

15 000 utilisateurs d'ici à l'automne

"C'est un peu 'la conduite accompagnée' du réseau social", ajoute Julien Coquenas. Emilie, jeune maman toulousaine, y a inscrit ses deux enfants de 13 et 8 ans depuis quelques semaines.

"Ils échangent des photos, des vidéos, participent à des concours, le principe est convivial ça me convient", se félicite la mère de famille qui ne souhaitait pas voir sa marmaille confrontée aux dérives aperçues sur Facebook ou Twitter. " 90 % de leurs amis proviennent de l'école ou du collège, je suis rassurée". En quelques semaines, "le petit frère" de Facebook a déjà enregistré 500 utilisateurs et ses concepteurs souhaitent atteindre le seuil des 15 000 d'ici à l'automne prochain.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter