Deux cérémonies pour dire adieu à Dominique Baudis

Deux cérémonies pour dire adieu à Dominique Baudis

France
DirectLCI
HOMMAGE – Les obsèques nationales de l'ancien maire de Toulouse auront lieu mardi aux Invalides. Elles seront suivies d'une cérémonie religieuse le lendemain, dans la ville rose.

Un double adieu à Dominique Baudis. Les obsèques nationales du défenseur des droits et ancien maire de la Ville rose, décédé jeudi à l'âge de 66 ans, seront célébrées mardi, à 15 heures, aux Invalides, à Paris, a-t-on appris de son entourage. Le Président de la république pourrait y assister. Ces funérailles nationales seront suivies, le lendemain, par une cérémonie religieuse à Toulouse.

Jean-Luc Moudenc, le nouveau maire de Toulouse, a déclaré vendredi matin, lors du conseil municipal, qu'une messe allait être célébrée mercredi après-midi à la cathédrale Saint-Etienne. Selon la municipalité, Dominique Baudis devrait ensuite être inhumé à Toulouse, comme son père, Pierre Baudis, lui-même maire de 1971 à 1983, qui repose au cimetière de Terre-Cabade. Un hommage laïc devrait par ailleurs lui être rendu dans la semaine à l'hôtel de ville.

Les hommages se multiplient

Depuis l’annonce du décès de Dominique Baudis jeudi , les personnalités politiques de droite et de gauche ont unanimement salué sa mémoire. A Toulouse vendredi matin, Jean-Luc Moudenc et l'ensemble du conseil municipal ont observé une minute de silence en souvenir de celui qui fut maire de la ville pendant dix-huit ans (1983-2001). Samedi soir avant le coup d'envoi du match de Top 14 entre le Stade Toulousain et Brive, joueurs et spectateurs ont également observé quelques instants de recueillement.

La classe politique n'est toutefois pas la seule à vouloir rendre un dernier hommage à Dominique Baudis. Les Toulousains ont été nombreux vendredi et samedi à faire la queue au Capitole pour remplir le livre de condoléances mis à disposition la veille au rez-de-chaussée. "Merci, Dominique, pour tout ce que tu as fait à Toulouse", pouvait-on notamment lire parmi les nombreux écrits anonymes.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter