Deux incendies volontaires privent 4000 foyers de téléphone

Deux incendies volontaires privent 4000 foyers de téléphone

FAIT-DIVERS – Le jet de cocktails Molotov sur deux centraux téléphoniques dans la nuit de samedi à dimanche dans le nord de la Haute-Garonne prive plusieurs milliers de personnes de toutes communications téléphoniques. Le retour à la normale n'est pas prévu avant plusieurs jours.

Près de 4000 foyers privés de téléphone dans le nord de la Haute-Garonne. Depuis dimanche matin, plusieurs milliers de personnes n'ont plus accès à Internet et ne peuvent plus passer d'appels téléphoniques ni en recevoir.

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux incendies criminels ont détruit des installations techniques de l'opérateur Orange à Villemur-sur-Tarn et Bessières aux limites du Tarn et de la Haute-Garonne.

Des tags du Comité régional d'action viticole

Selon la porte-parole d'Orange à Toulouse, seule la téléphonie mobile fonctionne "mais pourrait souffrir de saturations ponctuelles (…)". Des tags sur les murs indiquant "CRAV en colère" (Comité régional d'action viticole) ont été retrouvés sur place.

La police scientifique est sur les lieux du sinistre afin de réaliser les relevés nécessaires. Les équipes techniques d 'Orange , dont une trentaine de personnes ont été mobilisées, mais ne seraient pas autorisées à intervenir sur les deux sites avant lundi midi.

Des équipements mobiles de secours pourraient être envoyés pour dépanner le réseau d'ici à quelques jours. Les communes impactées sont Bessières, Layrac sur Tarn, Le Born, Mirepoix sur Tarn, Roquemaure et Villemur sur Tarn.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Si on part sur un troisième confinement, c'est qu'on a raté le reste", assène Marine Le Pen

"Même les enfants meurent maintenant" : le variant sud-africain du Covid incontrôlable dans le pays

Ces Français qui prennent leur retraite dans un Ehpad 4 étoiles en Tunisie

Vers un troisième confinement ? L'Élysée assure que rien n'est décidé

Lire et commenter