Deux lycéens toulousains de 15 ans partent faire le djihad en Syrie

Deux lycéens toulousains de 15 ans partent faire le djihad en Syrie

DirectLCI
CONFLIT - Les deux adolescents sont partis seuls le 6 janvier vers la Turquie avant d'atteindre la Syrie où ils auraient rejoint les combattants d'Al Qaïda.

Les deux copains étaient scolarisés en classe de seconde au lycée des Arènes à Toulouse. Ils étaient censés être en cours le 6 janvier dernier, date à laquelle ils ont en fait rejoint la Turquie par leurs propres moyens, révèle La Dépêche du Midi. A la suite de cette disparition inquiétante et après avoir reçu un coup de fil de leurs fils de 15 ans depuis la Turquie, les parents ont alerté les autorités.

"Un lavage de cerveau sur Internet"

Ce mardi, l'un des deux jeunes hommes a donné un nouveau coup de téléphone depuis la Syrie dans lequel il affirmait qu’il ne redonnerait "plus de nouvelles avant un mois s’il était encore en vie" indique le père dans les colonnes du quotidien. Hakim, pseudonyme donné par ses parents aux médias, serait désormais "avec les combattants d'Al Qaïda" affirme son père qui a souhaité lancer un appel à la vigilance aux pouvoirs publics et aux parents. Il estime que son fils, qu'il a "toujours élevé dans les règles et le respect des autres" a "subi un lavage de cerveau sur Internet depuis décembre".

Dans son établissement scolaire, Hakim est décrit comme un bon élève, délégué de classe. Selon les informations de France 3 Midi-Pyrénées , ses camarades l'ont néanmoins vu changer dès le mois de novembre 2013. Il serait devenu "plus renfermé, n'écoutant que de la musique religieuse, avec un discours politisé anti-américain et anti-juif". Toujours selon France 3, le second adolescent a été un moment déscolarisé et une fois revenu au lycée s'en absentait souvent. Un lycéen affirme aussi avoir reçu des photographies des deux lycéens avec des armes.

"Ce n'est pas une fugue de mineurs"

Le parquet de Paris "s'est très vite saisi de l'affaire compte tenu de la connotation particulière de ce départ vers la Turquie qui n'était qu'une escale", a déclaré le procureur de Toulouse Michel Vallet. S’il ne détaille pas les conditions d'embrigadement des deux jeunes adolescents, il estime que "ce n'est pas une fugue de mineurs, on est dans un cadre tout à fait différent".

Ce n'est pas la première affaire de ce type à Toulouse. Deux demi-frères, Jean-Daniel, 22 ans et Nicolas, 30 ans tous deux convertis à l’islam, s’étaient déjà engagés dans le djihad en Syrie. Le premier avait trouvé la mort en août dernier et l’aîné, Nicolas est mort au combat au début du mois de janvier. Selon le ministère de l’Intérieur, près de deux cents Français seraient actuellement engagés dans des groupes islamistes en Syrie.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter