Deux nouveaux bateaux de croisière commandés aux chantiers de Saint-Nazaire

Deux nouveaux bateaux de croisière commandés aux chantiers de Saint-Nazaire

France
DirectLCI
ECONOMIE - STX a annoncé avoir signé une "lettre d'intention de commande" pour deux nouveaux navires, remplissant ainsi son carnet de commandes jusqu'en 2020.

C'est Noël avant l'heure aux chantiers navals de Saint-Nazaire. STX a annoncé tard jeudi soir avoir signé une "lettre d’intention de commande" de deux nouveaux navires de croisière. Ils lui ont été commandés par Celebrity Cruises, la "marque premium" de l’armateur Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL), dont une autre filiale lui avait déjà commandé en décembre 2012 et en mai 2014 les Oasis III et IV, les deux plus grands paquebots au monde .

11 millions d'heures de travail

Les Edge 1 et 2, dont la construction débutera à l’été 2016, devraient ainsi représenter "environ 11 millions d’heures de travail" pour STX et ses sous-traitants sur les trois prochaines années, précisent les ex-chantiers de l’Atlantique. Longs de 300 mètres et larges de 38, ils seront équipés de 1 450 cabines et pourront accueillir 2 900 passager. "La charge des bureaux d’étude est à présent complète pour les années 2015 et 2016", se réjouit STX. "La charge des ateliers de coque métallique est quant à elle complète jusqu’à début 2019, avec une probabilité de sous-charge le printemps prochain en voie d’être absorbée pour partie."

La CFDT se réjouit, et tacle la CGT

Du côté des syndicats, la nouvelle est saluée comme il se doit. "C'est une très bonne nouvelle, alors que jusqu'ici l'actualité nazairienne était plutôt focalisée sur les feuilletons de la livraison - ou pas - des BPC à la Russie et sur une éventuelle revente des Chantiers à l'italien Fincantieri", se réjouit-on à la CFDT.... qui en profite, au passage, pour glisser un petit tacle à la CGT.

"Cette future commande est signée aujourd'hui parce que notre chantier est redevenu compétitif par rapport à nos autres concurrents allemand et italien", est convaincu le syndicat. "C'est grâce à l'effort de tous les salariés de STX, en particulier au travers de l'accord de compétitivité signé en début d'année par la CFDT, que nous sommes sortis de la spirale du déclin." Un accord auquel la CGT était fermement opposée, et contre lequel elle n'a cessé de manifester .

Sur le même sujet

Lire et commenter