Disparition d'un virus mortel à l'institut Pasteur

DirectLCI
L'Institut Pasteur a admis avoir perdu des tubes contenant des fragments du virus du SRAS, un virus mortel. 2349 tubes auraient été égarés. L'établissement assure qu'il n'y a aucun danger.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter