Disparus de Bolivie : le verdict attendu jeudi, 30 ans requis contre les quatre accusés

Disparus de Bolivie : le verdict attendu jeudi, 30 ans requis contre les quatre accusés

France
DirectLCI
JUSTICE – Le ministère public a requis 30 ans de réclusion à l’encontre des quatre assassins présumés de Fannie Blancho et Jérémie Bellanger, jeune couple disparu en Bolivie en 2010.

30 ans de prison. C’est ce qu’a requis, mercredi, le ministère public à l’encontre des quatre assassins présumés Jérémie Bellanger et Fannie Blancho, disparus en 2010 en Bolivie. La défense, elle, a plaidé la relaxe, en s’appuyant sur l’absence de preuves formelles. Le procès des quatre assassins présumés du jeune couple originaire de Nort-sur-Erdre se tient depuis lundi 17 février, à Trinidad . Les parents de Fannie et Jérémie sont sur place. Patrick Bellanger, le père du jeune homme , raconte chaque jour, dans une lettre envoyée aux médias locaux, le déroulé du procès.

"La défense ayant terminé la présentation de ces pièces à décharge, l’audience de mercredi a commencé par les réquisitoires du ministère public. Celui-ci a débuté en démontrant la complexité de l'affaire et ses similitudes avec de nombreuses affaires jugées en Amérique du Sud. Les réquisitoires ont démontré la culpabilité des accusés en reprenant les diverses pièces présentées au tribunal.

Les peines maximales demandées

S’appuyant sur plusieurs jurisprudences tant boliviennes que de pays voisins concernant des condamnations pour assassinat sans que les corps des victimes n’aient été retrouvés, les procureurs et nos avocates ont demandé la peine maximale (30 ans) pour l’assassinat (Jaime Martinez) et complicité dans l’assassinat (Azar Martinez, Roberto Forero et Rosmery Roca) de Fannie et Jérémie. La défense a quant à elle évoqué le manque de preuves directes et demandé la relaxe de tous les accusés.

Jeudi, nous aurons la parole en tant que parents des victimes et pour terminer les accusés pourront, s’ils le souhaitent, s’exprimer à leur tour. Le verdict sera rendu dans la même journée. Nous avons une très grosse pensée pour Bounty, le fils de Fannie, qui fêtait mercredi ses 7 ans."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter