Don d’organes : "Ma sœur et ma mère se sont portées volontaires"

DirectLCI
Marc Olory, ancien patient dialysé et greffé, explique le parcours d’un patient avant une greffe. "La vie sociale est très impactée. Il existe des centres de dialyse de journée mais aussi de nuit. Pendant quatre ans, ma vie sociale a été nettement diminuée". Il raconte également qu’il a eu la chance de bénéficier d’une greffe d’un donneur vivant. "Ma grande sœur et ma mère se sont portées volontaires. Mais on a pas le droit de demander à son entourage".

Sur le même sujet

Lire et commenter