Don d’organes : "Ma sœur et ma mère se sont portées volontaires"

Don d’organes : "Ma sœur et ma mère se sont portées volontaires"

Marc Olory, ancien patient dialysé et greffé, explique le parcours d’un patient avant une greffe. "La vie sociale est très impactée. Il existe des centres de dialyse de journée mais aussi de nuit. Pendant quatre ans, ma vie sociale a été nettement diminuée". Il raconte également qu’il a eu la chance de bénéficier d’une greffe d’un donneur vivant. "Ma grande sœur et ma mère se sont portées volontaires. Mais on a pas le droit de demander à son entourage".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

La fin du masque en extérieur "bientôt" envisageable, selon Olivier Véran

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.