Drame du marché de Noël : le suspect avait passé l’après-midi à Nantes

FRANCE

FAIT DIVERS – Les enquêteurs ont découvert des tickets d’horodateurs dans la fourgonnette du suspect qui avait volontairement fauché des passants sur le marché de Noël de Nantes, prouvant qu’il était stationné à Gloriette depuis 14 heures, le 22 décembre, jour du drame.

Il avait en fait passé l’après-midi à Nantes. Sébastien Sarron, le conducteur de la fourgonnette qui avait volontairement renversé des promeneurs sur le marché de Noël de Nantes le 22 décembre dernier, était présent des heures avant sur le lieu du drame. C’est ce qu’ont découvert les enquêteurs chargés de l’affaire, rapporte Presse-Océan , ce mercredi.

Les forces de l’ordre ont découvert dans le véhicule incriminé plusieurs tickets d’horodateur, indiquant que le suspect avait stationné dès 14 heures sur le parking Gloriette. A 16 h 30, l’homme est même retourné payer un autre ticket, qui était valable jusqu’à 18 heures. Sébastien Sarron a ainsi passé l’après-midi dans les environs.

Les pistes sont minces

Mais plusieurs questions demeurent. D’abord, qu’a-t-il fait pendant ces quatre heures ? A-t-il écumé les bars, puisqu’il est apparu par la suite qu’il était ivre au moment des faits ? D’après Presse-Océan , les enquêteurs ont également découvert dans la camionnette quelques bières, et une bouteille de soda vide qui aurait pu être remplie d’alcool fort. 

Les pistes sont minces pour déterminer quel a été son emploi du temps les heures et les jours qui ont précédé l’évènement. Sa carte bancaire, sur laquelle avaient été débités 450 euros plusieurs jours avant, n’a pas été utilisée. Et toujours d’après le quotidien régional, les données du téléphone portable sont elles aussi  peu nombreuses : en six mois, il n’avait reçu que deux appels, et les quelques textos qu’il contenait provenaient de son opérateur. Une certitude : Sébastien Sarron vivait depuis quelques années en marge, coupé de toute vie sociale .
 

Lire et commenter