"DSK chez les Ch'tis", le livre qui passe l'affaire Carlton à la loupe

"DSK chez les Ch'tis", le livre qui passe l'affaire Carlton à la loupe

DirectLCI
LIVRE – Alors que le procès de l'affaire du Carlton se tiendra au palais de justice de Lille à partir de ce lundi jusqu'au 20 février, le chroniqueur judiciaire lillois, Didier Specq, revient sur l'instruction dans son livre "DSK chez les Ch'tis". Une affaire "un peu tirée par les cheveux", selon lui.

Une affaire hors norme. Dans son ouvrage DSK chez les Ch'tis, Didier Specq, ancien chroniqueur judiciaire de Nord éclair, tout juste retraité, propose un éclairage fouillé sur l'instruction. Le procès de l'affaire du Carlton se tiendra à partir de ce lundi jusqu'au 20 février au palais de justice de Lille. Au long des 163 pages, le journaliste remonte le fil de l'enquête et s'intéresse au profil des Nordistes emportés dans cette affaire inédite.

"C'est avant tout une affaire locale , rappelle Didier Specq, tous les mis en examen sont nordistes à l'exception de DSK, qu'aucun de ses amis ne charge d'ailleurs." Après avoir arpenté le tribunal pendant des dizaines d'années pour son travail, l'auteur en connaît parfaitement les rouages et les personnages clés. "C'est la première fois qu'à Lille trois juges d'instruction sont nommés sur la même affaire, explique-t-il. Alors qu'il y a eu des dossiers de tueurs en série, des trafics de drogue internationaux et même l'affaire Festina [de dopage dans le cyclisme, ndlr]."

"On a sorti un marteau-pilon pour écraser une mouche"

Derrière le battage médiatique et l'artillerie lourde judiciaire, Didier Specq creuse le dossier. "Dans cette affaire, l'accusation est un peu tirée par les cheveux, décrypte l'ancien journaliste. Les personnes mises en examen ont surtout peur pour leur réputation avec ce qui va être dit au tribunal. Mais, pénalement, elles ne risquent pas grand-chose. On est dans du proxénétisme mondain assez classique. Le fond du problème, c'est la loi sur le proxénétisme. Elle est très dure en France. Le simple fait d'indiquer la route d'un club belge à un ami fait déjà de vous un proxénète."

Mais, avec la présence de l'ancien patron du FMI (Fonds monétaire international) et de l'emblématique souteneur Dodo la Saumure , l'affaire est surtout belle pour les médias. "C'est romanesque confirme Didier Specq. A mi-chemin entre Balzac et le père des SAS, Gérard de Villiers, pour le côté sexe. Après, moralement, il y a sans doute aussi beaucoup à dire. C'est facile à dire après l'enquête, mais on a sorti un marteau-pilon pour écraser une mouche."

Sur le même sujet

Lire et commenter