Du sursis pour le chef de la sécurité qui tournait des films X au centre des congrès de la Baule

Du sursis pour le chef de la sécurité qui tournait des films X au centre des congrès de la Baule

DirectLCI
JUSTICE – A La Baule, le gérant de Thor sécurité, qui tournait des films pornographiques et avait fait poser ses salariés à demi-nus dans un calendrier, écope de 18 mois de prison avec sursis et d’une amende.

Une peine sévère pour le gérant qui tournait des vidéos pornographiques sur son lieu de travail. Mardi, le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire a condamné l’ancien chef de la sécurité du Palais des congrès de La Baule pour abus de bien sociaux. D’après Ouest-France , il a écopé de 18 mois de prison avec sursis, interdiction de gérer une société, et le remboursement de 172 000 euros de dettes au mandataire judiciaire de l’entreprise Thor sécurité.

Ce responsable de la société de surveillance avait en effet décroché auprès de la mairie de La Baule le marché la sécurité du centre de congrès Atlantia. Le soir, une fois le personnel parti, il tournait sur les lieux des vidéos X homosexuelles. Le scandale, découvert fin 2012, a d’abord été réglé à l’amiable avec la mairie : il avait été contraint de démissionné, Atlantia s’engageant à ne pas porter plainte.

La plainte venue des salariés

L'arrivée de l'affaire sur la scène judiciaire est due aux salariés : à la demande du gérant, certains d’entre eux avaient posé à demi-nus, pour un calendrier au bénéfice du Sidaction. Sauf que leur patron ne les avait pas prévenus que le support était mis en vente sur un site gay, et distribué dans des bars gays de Paris… Quatre employés avaient ainsi porté plainte, en découvrant les faits. Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet. Les salariés ont également perçu 11 200 euros au titre de dommages et intérêts.
 
Depuis, la société Thor, au bord du dépôt de bilan, a été liquidée. Car les repreneurs ont découvert des malversations avec abus de biens sociaux : le gérant encaissait des chèques destinés à sa société, et offrait à ses conquêtes voyages à l’étranger, des nuits dans des palaces ou grands restaurants.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter