Dunkerque : un enfant décède après avoir été touché par un palet lors d’un match de hockey sur glace

FRANCE

FAIT DIVERS – Un jeune garçon de 8 ans est décédé, ce dimanche matin, à Lille. Samedi soir, il avait reçu un palet de hockey sur glace alors qu’il assistait, dans les tribunes, à la rencontre entre Dunkerque et Reims.

Un terrible concours de circonstances. Un enfant de 8 ans est décédé, dimanche matin, des suites de ses blessures, après avoir été touché à la tête par un palet de hockey sur glace. Cet accident dramatique s’est déroulé samedi soir à la patinoire Michel-Raffoux de Dunkerque. Le jeune garçon prénommé Hugo, assistait depuis les tribunes à la rencontre entre l’équipe locale et celle de Reims, dans le cadre du championnat de France de Division 1.

Alors qu’il restait un peu plus de trois minutes à jouer, le palet est sorti du terrain et s’est envolé dans les gradins. Assis à un endroit ou le plexiglas ne protège pas le public, Hugo a été violemment heurté par le palet, juste derrière l’oreille. L’enfant, licencié au club des Corsaires Dunkerquois , a fait un arrêt cardiaque. Un pompier et le président de Reims, qui est chirurgien, lui ont prodigué les premiers secours devant les autres spectateurs en état de choc.

EN SAVOIR + >> Vive émotion après la mort de Hugo

Des spectateurs en pleurs

Selon La Voix du Nord , des spectateurs ont quitté la patinoire en pleurs et dans la stupeur générale tandis qu’un joueur dunkerquois priait sur la glace. L’enfant a été transporté à l’hôpital de Dunkerque avant d’être transféré au service de réanimation du CHR de Lille. Très grièvement blessé, il est décédé dimanche matin. La nouvelle a été confirmée sur le compte Twitter du club dunkerquois.

La police s’est rendue sur les lieux du drame et une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce terrible accident. Selon les premières constatations rapportées par le procureur de Dunkerque Eric Fouard, il y avait bien des protections en plexiglas derrière les buts. Mais les tribunes latérales, là où se trouvait l’enfant, ne bénéficient pas de protections hautes.

Lire et commenter