Ebola : une fausse rumeur s'empare de Nantes

Ebola : une fausse rumeur s'empare de Nantes

INTERNET – Un site internet de fausses annonces a indiqué que le virus Ebola était arrivé à Nantes. Une information erronnée qui a commencé à être relayé sur les réseaux sociaux.

"Ebola est à Nantes!". L'histoire commence à tourner sur le réseau social Twitter, mais c’est un fake. Un site surnommé France actualité a en effet mis en ligne ce mercredi un article intitulé "Nantes en alerte. Le premier cas d'Ebola sur le territoire national" (sic).

Le texte raconte ainsi, fautes d’orthographe et syntaxe approximative comprises, qu'"un cas suspect d'Ebola s'est rendu au CHU de Nantes. Après une longue batterie d'examen, la conclusion est sans appel : l'homme, de 57 ans est atteint du virus d'Ebola". Et tant qu'à semer la panique, le site poursuit son histoire en rajoutant des détails : "L’homme emprunte le tramway et le bus chaque jour, et va souvent en ville le week-end."

Le fake relayé sur Twitter

Toujours d’après le faux article, "l’OMS, en relation avec la mairie, vote actuellement une mise en quarantaine de la ville. L’appuie  (sic) de l’armée pourrait être réclamé par la police." Faut-ils donc tous courir aux abris ?

En fait, les lecteurs un peu vigilants, qui descendent jusqu’en bas du dernier paragraphe, sont avertis par une image de chaton blagueur : "T’y as vraiment cru ? Piège tes potes !"... et sont invités à relayer l'article.

Le hic est que sur le réseau social Twitter, les internautes semblent survoler l’article en question et ne retenir que le titre. Ils sont ainsi plusieurs à relayer l’information au premier degré. Une blague de mauvais goût, reprise ensuite par d'autres....
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Premiers cas de Covid en Nouvelle-Calédonie, deux semaines de confinement strict

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Covid-19 : Merck annonce des essais prometteurs pour un traitement par voie orale

"Le succès attire la rage" : le rappeur The Vivi répond à son éviction de "The Voice" en musique

Lire et commenter