Election municipale 2014 : Vénissieux va revoter

Election municipale 2014 : Vénissieux va revoter

POLITIQUE – Le Conseil d’État a confirmé ce mercredi l'annulation des élections municipales de mars 2014 à Vénissieux (Rhône). Il a en effet estimé que des irrégularités sur une liste d'extrême droite ont faussé les résultats du scrutin.

Le verdict est (enfin) tombé. Ce mercredi, le Conseil d’Etat a confirmé l’annulation de l'élection municipale de mars 2014 à Vénissieux , laquelle avait été remportée par la communiste Michèle Picard.

Sur le fond, la haute juridiction "a jugé qu’il y avait bien eu manœuvre et que plusieurs candidats de la liste 'Vénissieux fait front' (menée par le leader d'extrême droite Yvan Benedetti, ndlr) ne figuraient sur cette liste que parce qu’ils avaient été induits en erreur. Le Conseil d’État a estimé, en particulier, que plusieurs de ces candidats avaient accepté de figurer sur la liste en croyant que celle-ci était soutenue par le Front national. Or, tel n’était pas le cas."

Un nouveau vote d'ici trois mois

Cette annonce n'a, bien sûr, pas manqué de faire réagir l'opposition. Soutenu par l'UMP, Christophe Girard qualifie la décision du Conseil d’Etat de "victoire pour la démocratie et le respect des électeurs Vénissians", précisant qu'il sera "bien évidemment candidat à cette nouvelle élection."

De son côté, le socialiste Lotfi Ben Khelifa confie qu'il ne devrait, comme en 2014, pas y avoir d'union avec la liste communiste. "Le PCF a refusé notre proposition, je le regrette", explique-t-il. Michèle Picard, elle, reste "perplexe" devant la décision du Conseil d'Etat mais se dit "prête à retourner au combat". En attendant le nouveau scrutin - qui doit être organisé dans les trois prochains mois - la ville de Vénissieux (62 000 habitants) est placée sous tutelle de la préfecture.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : des soldats israéliens pénètrent dans la bande de Gaza

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

En Israël, un climat insurrectionnel qui inquiète au plus au point

EN DIRECT - Covid-19 : la Guyane reconfinée jusqu'au 30 mai face à la flambée de l'épidémie

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.