Election municipale annulée à Vénissieux : le Conseil d’Etat doit se prononcer vendredi

FRANCE

POLITIQUE – La plus haute juridiction administrative en France devrait statuer vendredi et confirmer ou non l'invalidation de la dernière élection municipale de Vénissieux. Pour rappel, le scrutin avait été annulé en octobre dernier par le tribunal administratif de Lyon au motif que la liste d'ultra-droite conduite par Yvan Benedetti était irrégulière.

Les Vénissians de retour aux urnes ? Ce vendredi 23 janvier, à 14 heures, le Conseil d’Etat doit en tout cas se prononcer et confirmer ou non l'annulation de la dernière élection municipale à Vénissieux (61 000 habitants). Pour rappel, le tribunal administratif de Lyon avait fait savoir, le 7 octobre dernier , qu'il décidait de l’annulation "des opérations électorales des 23 et 30 mars 2014" à Vénissieux.

Un nouveau vote d'ici à trois mois ?

L'élection municipale, remportée par la communiste Michèle Picard, avait donc tout simplement été invalidée. Le motif avancé par le tribunal administratif était que la liste d'ultra-droite conduite par Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac était irrégulière. Les deux personnalités d’extrême droite auraient en effet incité plusieurs personnes âgées à s'inscrire sur cette liste sans en avoir compris l'orientation extrémiste. Si le Conseil d’Etat confirme l'annulation du scrutin, un nouveau vote devra être organisé d'ici à trois mois.
 

Lire et commenter