Elections européennes : comment ont voté les électeurs azuréens

FRANCE

POLITIQUE – Le Front national caracole en tête dans les Alpes-Maritimes, comme à Nice et Cannes. Seconde, l’UMP est en chute libre. Le PS complète le podium sans parvenir à franchir la barre des 10%.

L’abstention en net recul
Avec 56,5 %, l’abstention est nettement moins élevée que lors des deux précédentes élections européennes, lorsqu’elle flirtait avec les 62 %.

Un tiers des bulletins pour le FN
Jean-Marie Le Pen et le FN rassemblent plus de 100 000 électeurs dans les Alpes-Maritimes. Cela représente précisément un tiers des votants, alors qu’il plafonnait à 11 % il y a cinq ans et sous les 15 % en 2004. Par rapport à la précédente élection Européenne, le score du FN progresse de 245 % ! A Nice, la hausse frise les 200 %, à Cannes elle dépasse les 230 %.

L’UMP perd 12 000 électeurs
Le candidat UMP, Renaud Muselier, a capitalisé près de 85 000 électeurs azuréens. C’est presque 12 000 de moins que Françoise Grossetête en 2009, alors que plus de 45 000 électeurs supplémentaires sont allés voter cette année. A Nice, l’UMP perd 6 points, à Cannes près de 11 points ! C’est en revanche dans les Alpes-Maritimes que l’UMP réalise son meilleur score de la région Paca. Dans le même temps, son allié l’UDI progresse. La liste conduite par Sylvie Goulard réalise un score de 7,4 % dans les Alpes-Maritimes, en hausse de plus d’un point par rapport à 2009 pour la liste conduite à l’époque par Jean-Luc Bennahmias.

Le PS passe sous les 10 %
La liste de Vincent Peillon a obtenu, sur l’ensemble du département, 11 voix de plus que lors de la précédente élection Européenne. Mais dans un contexte de plus forte mobilisation des électeurs, le PS n’obtient que 9,2 % des suffrages exprimés, contre 10,7 % il y a cinq ans et plus de 25 % en 2004. Il perd 1,5 point à Nice et 1,6 point à Cannes. Le Front de gauche se maintient presque au même niveau que le PCF en 2009, avec 4,7 % dans le département, et progresse même légèrement à Cannes, où la liste de conduite par Marie-Christine Vergiat obtient 3 %.

Les écologistes en chute libre
Michèle Rivasi a perdu plus de la moitié de ses électeurs entre 2009 et 2014 dans les Alpes-Maritimes. Sa liste avait recueilli 17 % il y a cinq ans dans les Alpes-Maritimes, elle est retombée sous les 7 %, avec un score proche de celui obtenu en 2004. A Cannes, Europe écologie-Les Verts est en recul de 60 % par rapport à 2009 !

Lire et commenter