Elections régionales : qui pour mener la liste de gauche dans le Sud-Ouest ?

FRANCE
DirectLCI
POLITIQUE - Le Parti radical de gauche menace le Parti socialiste de présenter sa propre liste si Sylvia Pinel (PRG) n’est pas choisie pour conduire la gauche en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon. Mais le PS n'est pas décidé à céder.

Le Parti radical de gauche (PRG) tient à avoir une tête de liste pour les élections régionales de décembre prochain. Le parti de Jean-Michel Baylet a voulu le faire savoir dimanche en annonçant travailler à l’élaboration d’une liste autonome vis-à-vis du Parti socialiste "sauf accord éventuel dans un délai rapide".

"Rappelant leur attachement à l'unité et au rassemblement de la gauche, les radicaux constatent que le PS avance seul depuis des mois quant à la préparation de cette élection, en désignant sa tête de listes et ses candidats, en l'absence de toute concertation", ont regretté les participants à la convention du parti qui s’est tenue à Gruissan (Aude) ce dimanche,

Sylvia Pinel contre Carole Delga

Faisant valoir leur "ancrage local important" dans les treize départements qui composent la future grande région, les radicaux de gauche aimeraient voir Sylvia Pinel (PRG), actuelle ministre du Logement, mener la liste de gauche dans la future grande région. Mais le PS voit plutôt la candidature de Carole Delga, secrétaire d’Etat chargée du commerce , qui a même annoncé son retrait du gouvernement dès le début officiel de la campagne.

Après les déclarations des Radicaux, Christophe Borgel, député PS de la Haute-Garonne, a d’ailleurs enfoncé le clou ce lundi. "Le PRG n'aura pas la tête de liste. Ils l'ont déjà eu pour les Européennes dans la grande circonscription PS. Rappelons que 11 des 13 départements de la future grande région sont détenus par le PS", a-t-il déclaré à France 3 Midi-Pyrénées

Lire et commenter