Emmanuel Imberton, de nouveau président de la CCI de Lyon

Emmanuel Imberton, de nouveau président de la CCI de Lyon
FRANCE

Election / L'assemblée générale de la CCI de Lyon du vendredi 9 janvier a vu la re-élection d'Emmanuel Imberton comme nouveau président, avec 47 voix sur 49 membres élus présents ou représentés.

Pour rappel, élu une première fois le 2 décembre 2013,  Emmanuel Imberton avait vu son élection à la tête de la CCI annulée par le tribunal administratif de Lyon le 27 novembre 2014, à la suite d'un recours de son prédécesseur, Philippe Grillot. Celui-ci estimait qu'il y avait eu vice de procédure dans les modalités de ce scrutin.

Elu le 7 janvier 2011 pour un mandat de cinq ans, tout a commencé lorsque Philippe Grillot avait ouvertement remis en cause l'intérêt des CCI régionales, se disant "ulcéré" par la réforme de la régionalisation des chambres de commerce, "aussi mal préparée que mal appliquée", et en dénonçant "l'inflation des coûts du système consulaire".

Election d'un nouveau bureau annulée

Ces déclarations avait donné lieu à la démission de membres du bureau de la CCI et une assemblée générale, le 2 décembre 2013, avait permis l'élection d'un nouveau bureau, avec comme nouveau président Emmanuel Imberton. Vu que Philippe Grillot avait refusé d'organiser ce nouveau scrutin, c'est une représentante de la préfecture, autorité de tutelle de la CCI, qui avait alors présidé l'AG à sa place et fait procéder au vote. Philippe Grillot avait ensuite contesté devant la justice administrative cette initiative et celle-ci lui avait donné raison, précisant qu'"aucune disposition législative ou réglementaire ne permettait au préfet de se substituer d'office au président d'une CCI".

A la suite de nouvelles élections lors de l'assemblée du vendredi 9 janvier, le président réélu, Emmanuel Imberton, a salué la confiance renouvelée fortement par les chefs d'entreprise élus à la CCI de Lyon. La CGPME du Rhône et de Rhône-Alpes et le Medef Lyon-Rhône ont également salué cette élection.
 

Lire et commenter