En banlieue parisienne, les habitants sont tristes et craignent les amalgames

DirectLCI
A Créteil, en banlieue parisienne, la peine des habitants est immense après les attentats. Beaucoup ont allumé des bougies ou donné leur sang. Ils se disent tristes, comme tous les Français. Mais dans ces quartiers populaires, on craint également les amalgames.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter