EN DIRECT - Gouvernement Valls : et les ministres sont...

EN DIRECT - Gouvernement Valls : et les ministres sont...

DirectLCI
GOUVERNEMENT - Lundi, François Hollande a choisi Manuel Valls pour remplacer Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre. L'ancien ministre de l'Intérieur doit annoncer son nouveau gouvernement mercredi dans la matinée. Suivez les dernières informations en direct dans notre live.

21h50 : "Je suis abasourdi par l'immaturité de mon propre parti"

Le député écologiste François-Michel Lambert s'est déclaré "abasourdi par l'immaturité de (son) parti" mardi après qu'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a annoncé qu'il ne participerait pas au gouvernement Valls. Cela fait 22 ans que je suis en politique avec l'espoir de changer la politique environnementale de ce pays et le jour où on nous propose un ministère de l'Environnement élargi avec l'Energie et la possibilité de conduire la transition énergétique, notre parti dit 'non'", a-t-il déploré.

20h50 : "Nous serons des partenaires vigilants et présents" (EELV)
"A ce stade, nous ne pouvons qu’espérer un véritable changement de cap. La non remise en cause des orientations budgétaires ne nous semble pas de nature à permettre cette transition énergétique de grande ampleur que nous appelons de nos voeux", écrit la secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse, dans un communiqué. Par conséquent, "les conditions en l’état ne sont pas réunies pour qu’Europe Ecologie Les Verts participe au gouvernement", poursuit le texte, tout en ajoutant : "Nous serons des partenaires vigilants et présents pour que cette transition s’incarne dans des mesures d’ampleur".

20h10 : Les écologistes d'EELV refuse de participer au gouvernement Valls
Après avoir délibéré sur ce point en interne, "EELV refuse de participer au gouvernement Valls", a annoncé une source parlementaire. "La direction du parti a refusé à sept voix contre trois", a précisé une autre.

19h12 : Ayrault arrive à Nantes
L'ancien premier ministre a été accueilli à Nantes aux cris de "Merci Jean-Marc!" par plusieurs dizaines de militants socialistes qui lui ont offert un bouquet de roses, à sa descente du train en provenance de Paris, juste après sa passation du pouvoir. Emu, il a répété à plusieurs reprises qu'il souhaitait "du fond du coeur la réussite de la France". "J'ai le sentiment du devoir accompli", a-t-il souligné.

>> Lire ici notre reportage en gare de Nantes

Questionné sur son avenir, il a répondu : "Je vais respirer le bon air nantais, passer du temps avec ma femme, mes enfants, mes amis après deux années particulièrement intenses". "Je n'ai pas du tout l'intention d'abandonner le combat pour les idées et les valeurs qui sont les miennes. Ce combat pour les valeurs la justice, le progrès, la France, pour l'Europe, j'y prendrai ma part, quelle que soit la façon que je déciderai dans les prochaines semaines", a-t-il ajouté sans plus de précisions.

>> Quel avenir pour Jean-Marc Ayrault ?

18h20 : Ayrault tweete
Soucieux probablement d'atténuer quelque peu son discours d'adieu dans la cour de Matignon (
"tâche éprouvante"), l'ex-Premier ministre assure sur Twitter que "Matignon n'est pas un enfer". "Après deux années intenses à Matignon, plus que jamais je souhaite le succès de la France", a-t-il écrit juste avant.

18h00 : Les négociations se poursuivent
Juste après la passation des pouvoirs avec Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls a reçu à Matignon Claude Bartolone. Selon l'entourage du président de l'Assemblée, "c'était le premier rendez-vous" à Matignon du nouveau Premier ministre, tout juste entré en fonction. Arnaud Montebourg, partisan de la nomination de Manuel Valls à Matignon, a ensuite été reçu, puis c'est Vincent Peillon qui a gravi les marches du perron, peu avant 18h00.

Une des incertitudes concerne l'identité du successeur de Manuel Valls au ministère de l'Intérieur. L'Elysée chercherait à imposer François Rebsamen, l'actuel chef de file des sénateurs PS, un proche de François Hollande. Manuel Valls souhaiterait lui qu'un de ses proches, le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas, soit nommé place Beauvau. En définitive, le chef de l'Etat et le Premier ministre se sont mis d' accord sur quelqu'un d'autre, a-t-on appris de source socialiste. Le nom de Jean-Yves Le Drian est fréquemment cité par des parlementaires comme pouvant être le nouveau locataire de la place Beauvau...

>> Qui pourrait valser, qui pourrait rester ?

17h00 : Les Français satisfaits ?
Six Français sur dix (61%) approuvent la nomination de Manuel Valls à Matignon, mais seulement 33% pensent que son gouvernement fera mieux que celui de Jean-Marc Ayrault, selon un sondage Ifop pour L'Edition du soir (Ouest-France).

15h48 : Véronique Bédague-Hamilius nommée directrice de cabinet de Valls
Elle sera la première femme à accéder à cette fonction. Issue de la promotion Jean Monnet (1990) de l'ENA, cette femme de 50 ans, également diplômée de Sciences-Po et de l'Essec, a exercé diverses responsabilités au ministère de l'Economie et des Finances, au Fonds monétaire international (FMI) à Washington, ainsi qu'à la mairie de Paris. Véronique Bédague-Hamilius venait tout juste d'être nommée, mi-mars, directrice générale d'Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, et présidente de l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII).

15h44 : Jean-Marc Ayrault retourne à Nantes
A 15h32, le couple Ayrault a quitté Matignon en voiture, direction l'hôtel Concorde-Montparnasse pour y prendre un verre avant de prendre le train pour Nantes. L'ex Premier ministre compte en effet se reposer quelque temps sur ses terres, selon un député proche.

15h34 : Manuel Valls rentre à Matignon
Après avoir échangé quelques mots dans la cour avec des membres du personnel, le nouveau Premier ministre est entré dans l'Hôtel de Matignon, où il va finir de former son gouvernement, qui devrait être annoncé d'ici à mercredi.

VIDEO - La passation des pouvoirs entre Ayrault et Valls :

15h32 : Jean-Marc et Brigitte Ayrault quittent Matignon
Le Premier ministre sortant et son épouse quittent la cour de Matignon en voiture, sous des applaudissements nourris le regard de Manuel Valls resté au pied du perron.

15h30 : Manuel Valls promet d'aller "plus loin, plus vite"
Après l'hommage à Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls parle d'emblée d'aller "plus loin, plus vite", tout en promettant de répondre à la demande de "justice et de justice sociale" exprimée par les Français. Et de reprendre la citation de Pierre Mendès-France faite par Jean-Marc Ayrault : "Gouverner, c'est choisir".

15h28 : Manuel Valls rend hommage à son prédécesseur
Le nouveau Premier ministre rend hommage à son prédécesseur, en réaffirmant au passage son appartenance au même camp : "
Nous sommes deux socialistes, deux républicains, deux patriotes. J'ai été fier d'être ministre de l'Intérieur, je suis honoré de vous succéder."

15h27 : Longue ovation des personnels de Matignon
"Cher Manuel, je vous souhaite de réussir, bon courage, bonne chance à la France", conclut Jean-Marc Ayrault, après une longue ovation des membres du personnel réunis dans la cour de Matignon.

15h26 : Ayrault remercie ses proches et le personnel de Matignon
"Vous êtes une belle et grande maison et vous pouvez être fiers de ce que vous faites pour la France, du fond du coeur merci", dit Jean-Marc Ayrault.

15h23 : Jean-Marc Ayrault prend la parole
"Une nouvelle étape commence", débute le Premier ministre démissionnaire. Le poste de chef du gouvernement est "une tâche éprouvante, exigeante, de tous les instants mais exaltante", poursuit-il. "La tâche est immense, pas terminée", admet-il, avant de défendre la politique qu'il a menée "pour permettre à la France de retrouver sa place en Europe et dans le monde. C'est la seule voie que nous devons poursuivre". Et de citer Pierre Mendès-France : "Gouverner, c'est choisir".

15h10 : Ayrault et Valls s'entretiennent à l'intérieur de Matignon
Les deux hommes, souriants bien qu'un peu crispés devant les photographes, se sont isolés dans le bureau du Premier ministre pour un entretien.

15h04 : Manuel Valls arrive à Matignon
Manuel Valls est arrivé peu après 15h00 à l'Hôtel de Matignon pour procéder à la passation de pouvoir avec Jean-Marc Ayrault. Le nouveau Premier ministre a été accueilli sur le tapis rouge dans la cour par Jean-Marc Ayrault, devant l'ensemble des services du Premier ministre et de très nombreux journalistes.

14h55 : Manuel Valls quitte le ministère de l'Intérieur
Manuel Valls quitte le ministère de l'Intérieur en direction de Matignon où aura lieu la passation de pouvoir avec Jean-Marc Ayrault.

14h00 : Bertrand Delanoë aurait refusé le ministère de la Justice
D'après les informations de LCI , Bertrand Delanoë, l'ancien maire de Paris, aurait refusé d'entrer dans le gouvernement de Manuel Valls au poste de ministre de la Justice.

13h45 : Bernard Cazeneuve, secrétaire général de l'Elysée ?
Selon Francetv info, Bernard Cazeneuve occupera le poste de secrétaire général de l'Elysée.

13h00 : "Valls ou un autre, ça n'a aucun espèce d'importance", dit Jacob
Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a estimé que l'arrivée de Manuel Valls à Matignon "n'avait aucune espèce d'importance" car "le seul responsable de la situation du pays, c'est le président de la République". Lors de son intervention lundi, "en sept minutes, François Hollande a exécuté deux ans de politique de son gouvernement", a-t-il lancé devant la presse, en résumant la déclaration présidentielle à "un constat d'échec total".

12h45 : Valls "handicapé" sur sa gauche
Le nouveau "part avec un handicap", l'"absence de confiance" d'une partie de la gauche et des écologistes, qu'il doit "compenser" par des "actes forts", a estimé mardi sur BFMTV le député socialiste Olivier Faure. "Il est sain d'avoir une majorité qui conserve son périmètre actuel et qui comprenne les écologistes, les radicaux et les socialistes", a-t-il insisté.

>> Les écolos participeront-ils au gouvernement Valls ?

12h32 : Les Français soutiennent Fabius et le Drian
Un sondage BVA, publié ce mardi, révèle que 59% des Français souhaitent le maintien au gouvernement de l'actuel ministère des Affaires étrangères. Même chose pour Jean-Yves Le Drian à la Défense (51%). Les sondés verraient également d'un bon oeil l'arrivée de Bertrand Delanoë au sein du gouvernement.

12h : Arnaud Montebourg aura-t-il sa place dans le gouvernement ?
L'actuel ministre du Redressement productif a déclaré ce mardi matin sur France Inter : "Il y a un point que nous partageons (avec Manuel Valls, ndlr), nous sommes eurocritiques et non eurobéats".

11h57 : Le Drian à l'Intérieur ?
D'après BFMTV, Manuel Valls souhaiterait que l'actuel ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian prenne sa place au ministère de l'Intérieur.

11h42 : Valls remplace Ayrault sur le site du gouvernement
Alors que la passation de pouvoir n'a pas encore eu lieu, Manuel Valls marque déjà son territoire en affichant son CV en une du site du gouvernement .

>> Ce que vous ne savez peut-être pas sur Manuel Valls

10h58 : Pourparlers avec les écolos
Les dirigeants des Verts arrivent actuellement Place Beauvau pour rencontrer Manuel Valls.

10h56 : Le Drian reçu par Valls
Jean-Yves Le Drian sera le premier ministre a être reçu par Manuel Valls, d'après les informations de BFMTV.

10h37 : Duflot a refusé d'être numéro 2
Sur France Inter ce matin, Pascal Canfin, ministre délégué au Développement, a assuré que le poste de numéro 2 du gouvernement avait été proposé à Cécile Duflot.

10h01 : Le conseil des ministres décalé à jeudi
Le premier Conseil des ministres du gouvernement Valls se tiendra jeudi après-midi, d'après Le Monde.

9h54 : Passation de pouvoir Ayrault-Valls à 15h
Matignon confirme que la passation de pouvoir entre Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault aura lieu à 15 heures cet après-midi.

9h48 : Selon BFMTV, Manuel Valls rencontrera une délégation d'Europe Ecologie Les Verts ce mardi dans la matinée.

9h19 : La composition du gouvernement sera annoncée mercredi dans la matinée, selon Le Monde .

>> LIRE AUSSI : La nomination de Manuel Valls vue de Twitter

La nomination de Manuel Valls n'a laissé personne indifférent, notamment les internautes qui ont vivement réagi sur Twitter.

>> LIRE AUSSI : Que retenir de l'intervention du chef de l'Etat ?

Lundi, à l'issue d'une folle journée , le chef de l'Etat a finalement choisi Manuel Valls pour occuper le poste de Premier ministre en remplacement de Jean-Marc Ayrault. Ce dernier avait présenté sa démission à François Hollande en fin d'après-midi. La nomination de Manuel Valls a été officialisée par le président dès 20 heures dans une allocution à la télévision, au cours de laquelle il a assuré avoir "entendu le message des Français" au lendemain du second tour des élections municipales.

Plus d'articles

Sur le même sujet