Enfermés, vous avez une heure pour sortir grâce à vos méninges

Enfermés, vous avez une heure pour sortir grâce à vos méninges
FRANCE

INSOLITE – Mieux que Fort Boyard, le "live escape game" ou jeu d'évasion grandeur nature, débarque à Nantes : le Leaving room vient d’ouvrir et propose aux participants un concept plus sérieux qu'il n'y paraît.

Vous êtes enfermés dans une pièce et vous avez une heure pour en sortir. Pour ça, vous devez résoudre des énigmes avec ceux qui vous accompagne. Tout cela sans stress ni panique, évidemment. Mieux que Fort Boyard, voici le Leaving room , un jeu d’évasion grandeur nature qui débarque à Nantes. L’établissement a ouvert cette semaine et déjà les amateurs se bousculent pour découvrir ce "live escape game", un concept issu de l’univers des jeux vidéos asiatiques , et auréolé de mystère.

Dans l’entrée ce lieux pas comme les autres, installé allée des Tanneurs, impossible de savoir à quoi s’attendre : un grand hall rouge et blanc, des points d’interrogations dupliqués à l’infini sur les murs. Derrière, deux salles, où se déroule le jeu. Il se pratique nécessairement en équipe, à partir de trois. "Tout l’intérêt réside dans la cohésion et la communication du groupe", explique Julie Blanchard, la gérante. "Vous devez fouiller dans la pièce, déplacer des objets pour collecter le maximum d’indices." Et pour progresser ensemble, chacun doit parler avec les autres, dire ce qu’il trouve. Aucune connaissance n’est requise, seule la logique, et le bon sens sont sollicités.

Un concept qui intéresse les entreprises

Derrière les murs, une équipe est déjà à l’œuvre. Le temps est compté, et les joueurs sont surveillés par un "game master", qui intervient en cas de blocage. Quelle sont les genres de questions ou de casse-tête proposés ? La gérante ne veut pas le préciser. Quelle est la décoration des salles mises à disposition ? Mystère encore. Ici, la volonté est farouche de préserver le secret et le suspens, sur lesquels repose en effet tout le concept. Mais Olivia, qui a testé avec des amis, évoque un lieu "déconcertant" auquel il faut s’habituer, pour parer à toutes les éventualités. "C’était vraiment génial, j’attends la prochaine énigme pour revenir !" Deux nouvelles salles vont en effet ouvrir fin janvier, et les scénarios seront renouvelés tous les 4 à 6 mois.

Cet univers particulier, très bien mis en scène semble dans un premier temps viser directement les gameurs, et fans de jeux de rôle. Mais le concept intéresse également les entreprises, dans une optique de "teambuilding". "Dans la pièce, il n’y a pas de hiérarchie. Il est intéressant de voir comment les logiques s’entremêlent et arrivent à atteindre un objectif commun", précise Julie. Elle a déjà des réservations de groupes pour le mois de janvier. Et espère bien surfer sur la vague du succès : la seule autre salle du grand Ouest, implantée en mai dernier à Rennes, ne désemplit pas.

> Détails sur www.leaving-room.com

Lire et commenter