Enterrement refusé d'un bébé Rom : "C'est un manque d'humanité"

FRANCE
DirectLCI
Sur décision de la mairie de Champlan, le nourrisson, décédé il y a huit jours et dont les parents vivent au bidonville, ne pourra reposer au cimetière communal de la ville. Il sera finalement inhumé lundi à Wissous. Le maire UMP Richard Trinquier qualifie la décision de l'élu (DVD) Christian Leclerc, d'un "manque d'humanité".
Lire et commenter