Entreprises menacées : les pro-Notre-Dame-des-Landes portent plainte

Entreprises menacées : les pro-Notre-Dame-des-Landes portent plainte

France
DirectLCI
NOTRE-DAME-DES-LANDES – L’association des Ailes pour l’Ouest a déposé une plainte ce mercredi, après qu’une vingtaine d’entreprises liées au futur aéroport ont reçu un mail d’intimidation.

"Des actes inamissibles dans un Etat de droit." C’est ce qu’estime l’association des Ailes pour l’Ouest , qui milite pour le transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre Dame des Landes. Elle vient en effet de déposer une plainte contre X, ce mercredi matin, pour "atteinte à la liberté du travail", à la suite d’ un mail de menaces qu’auraient reçues une vingtaine d’entreprises , liées à la future structure.

Les pro-aéroport recensent ainsi un total d’environ "200 exactions, menaces, intimidations et saccages auprès d’entreprises ou de riverains" ces dernières années. Pour eux, les auteurs sont des "opposants à l’aéroport de Notre Dame des Landes" qui ont "clairement choisi la voie de la violence et de la délinquance pour contester le projet d’aéroport ".

"Il faut identifier les auteurs des menaces"

Ils estiment ainsi qu’une "nouvelle étape a été franchie le 19 octobre dernier" : un message de menaces a été adressé à une vingtaine d’entreprises susceptibles de répondre à un appel d’offres sur les mesures compensatoires relatives à la restauration des fonctions liées aux zones humides, dans le cadre de travaux préalables au futur aéroport.

Dans le corps du mail, l’auteur anonyme indique avoir la "louable intention de mettre en garde des risques encourus par l'entreprise qui décrochera ce marché" : "Vous ignorez peut-être les pertes dont les autres entreprises liées à ce projet furent précédemment l'objet. Celles qui ont travaillé sur le terrain, à la ZAD, furent confrontées à de multiples interruptions de travail, dégradations, harcèlements téléphoniques". Les auteurs énumèrent ainsi différentes "pertes" subies par les sociétés, avant de conclure : "Nous ne saurions trop vous conseiller de réfléchir à deux fois avant de répondre à cet appel d’offres, l'intégrité de votre entreprise pourrait en être gravement affectée".

Avec cette plainte, des Ailes pour l’Ouest demande notamment au procureur "de faire procéder à une enquête permettant d’identifier le ou les auteurs des menaces, rédacteurs, inspirateurs des messages et les auteurs des voies de fait, de les poursuivre".
 

Sur le même sujet

Lire et commenter