Essai thérapeutique mortel : la molécule BIA 10-2474 en cause ?

DirectLCI
Six personnes sont toujours hospitalisées après des complications lors d'un essai thérapeutique à Rennes, l'une d'elle étant en état de mort cérébrale. Ce samedi, les 84 autres candidats ne présentaient aucun signe inquiétant. La molécule incriminée, le BIA 10-2474, soulève des questions. Les enquêtes judiciaires et administratives se poursuivent pour faire toute la lumière sur cette affaire. Aucune piste ne semble être écartée pour l'instant.

Sur le même sujet

Lire et commenter