Essais cliniques : le protocole du laboratoire Bial pointé du doigt

DirectLCI
La communauté scientifique met en cause le protocole du laboratoire portugais Bial dans le drame des essais cliniques de Rennes, qui a fait un mort. Les experts estiment que la molécule aurait dû être prise toutes les 72 heures et non 24 comme cela a été le cas lors des essais. Ils remettent également en cause la qualification du directeur de recherche qui n’était titulaire que d’une licence en pharmacie. Autre questionnement, la rapidité de la mise en place des tests.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter