Et si on remettait le nez dehors ?

Et si on remettait le nez dehors ?

DirectLCI
LOISIRS - Regarder pousser vos géraniums sur le balcon ne vous suffit plus ? Partez à l'aventure et poussez les portes d'incroyables jardins de la région.

Une palmeraie dans le Gers. Est-ce un mirage ? Au cœur du Gers, des palmiers de Chine défient le paysage depuis 35 ans. « Nous avons racheté la ferme dans les années 70, elle était à l'abandon. Le jardin était envahi par les ronces et mon mari qui rêvait d'arbres exotiques a semé des graines de palmiers », raconte Marie-Christine Fort, la propriétaire de la palmeraie du Sarthou. Poussé par de nombreuses sollicitations, le couple ouvre son jardin au public. On peut désormais se perdre dans ce parc exotique où vivent une dizaine d'espèces naturalisées et même acquérir un palmier en herbe dans la pépinière. Dépaysement garanti. Ouvert tous les jours, 05 62 09 01 17, informations sur www.palmeraiesarthou.com

Aux sources du canal du midi. Le Canal du Midi , vous connaissez bien sûr ! Mais avez-vous déjà vu sa maquette grandeur nature ? Pour cela, il faut prendre la route de Bonrepos-Riquet et pénétrer dans l'enceinte du château de Pierre-Paul Riquet lui-même. Dans le grand parc boisé, au fond du vallon de la Garenne, se tient la Machine Hydraulique. Riquet fabriqua cet ensemble sur près de 2 hectares pour expérimenter le système d'alimentation en eau du futur Canal du Midi. Après 10 ans d'études dans le parc du château, il put démarrer la construction de l'ouvrage. Une connaissance qui vous permettra de briller dans n’importe quel dîner mondain ! Ouvert dimanche et jour férié, plus d'informations sur www.bonrepos-riquet.fr

Cache-cache au milieu des buis. Un jardin à la française avec de grandes allées de buis, c'est toujours tentant ! On a envie de s'y perdre, de s'y cacher, bref, d'y jouer. Les propriétaires du château de Merville ont fait le même constat et ont donc créé dans les 6 km d'allées un fabuleux labyrinthe. Pour accéder à l'étape suivante, il faut remuer ses méninges et résoudre des énigmes sur la vie des chevaliers. Le week-end de Pâques une chasse aux œufs est lancée au milieu des buis. Ouvert le week-end, 05 61 85 32 34, plus d'informations sur www.labyrinthedemerville.com

La folie du comte Dubarry. On ne pense pas assez à descendre au métro Reynerie pour aller respirer des essences rares ! Pourtant, au milieu des immeubles, se côtoient des tulipiers de Virginie et des savonniers de Chine. « Les gens qui arrivent ici sont très éberlués ! C'est un jardin plein de surprises avec des essences exceptionnelles que Guillaume Dubarry a ramené de Saint-Domingue où il était militaire », explique Catherine Beauville de l'association La Gargouille. Il faut dire que ce noble toulousain avait les moyens : il contracta un mariage blanc avec la maîtresse du roi, ce dernier lui en fut éternellement reconnaissant !
 

Plus d'articles