Et si Pays-de-la-Loire se mariait avec Poitou-Charentes ?

FRANCE
DirectLCI
REGIONS – Le président des Pays-de-la-Loire Jacques Auxiette a annoncé mardi que l’étude d’une fusion avec la région Poitou-Charentes était lancée. La pression reste pourtant forte pour un rattachement avec la Bretagne.

La nouvelle est tombée mardi soir. Jacques Auxiette, président de la région Pays-de-la-Loire et Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, et Jean-François Macaire, Président de la Région Poitou-Charentes, se sont rencontrés mardi pour "évoquer la fusion des régions". Et ont décidé de saisir les deux Conseils économiques sociaux et environnementaux de Poitou-Charentes et des Pays-de-la-Loire pour étudier cette possibilité. Une étude va être lancée.

"Des coopérations déjà engagées"

"Elle portera sur les réalités humaines, sociales et économiques que partagent les deux territoires. Elle prendra en compte les coopérations et mutualisations déjà engagées entre les Pays de Loire et Poitou-Charentes, et qui sont pour certaines communes avec la Bretagne", indique le communiqué. "On peut penser notamment aux actions menées conjointement à Bruxelles à l’heure où les régions sont amenées à exercer de nouvelles compétences dans la gestion des fonds européens." Ainsi, pour les deux présidents de région, "la façade atlantique représente un atout commun qui pourrait favoriser des convergences importantes, et donc permettre cette fusion."

La nouvelle était plutôt inattendue, même si Jacques Auxiette a toujours exprimé son intention d'entamer des discussions avec toutes les régions limitrophes qui le souhaitaient. Il l'avait d’ailleurs rappelé la semaine dernière lors d'une session extraordinaire du conseil régional.

Pression sur le rapprochement avec la Bretagne

Le président de Région avait cependant laissé entendre qu’un rapprochement des Pays de la Loire avec la Bretagne semblait le plus "naturel", mettant en avant des coopérations en matière économique ou universitaire.

Mais dans les faits, les élus ligériens, à droite comme à gauche, sont surtout opposés à un démantèlement de la région, entraînée par la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Le retour de la Bretagne historique est pourtant porté par des groupes de pression comme le collectif 44 = Breih. Le conseil régional de Bretagne a lui aussi émis plusieurs vœux en ce sens.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter