État d'urgence : Après Manuel Valls, au tour de Bernard Cazeneuve de défendre le dispositif

DirectLCI
Le gouvernement tente de justifier l'état d'urgence décrété en France après les attentats, face aux critiques qui montent sur une utilisation abusive de ce statut d'exception. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, estime que la réponse est proportionnée à la menace.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter